⠧ ⠕ ⠊ ⠗ 04 222 35 35

Nouveautés

Sélection de nouveautés disponibles en braille

 

Adultes

 

1624/004 BLOTTIERE Alain

Comment Baptiste est mort

4 vol. (315 p.)

 

« Enlevé dans le désert par un groupe de djihadistes avec ses parents et ses frères, Baptiste, après plusieurs semaines de captivité, est le seul à revenir vivant. Qu’est devenue sa famille ? Pourquoi a-t-il été libéré ? Surtout, pourquoi prétend-il que «Baptiste est mort» et insiste-t-il pour qu’on l’appelle «Yumaï», le nom que ses ravisseurs lui ont donné ? Peu à peu se révèle l’histoire extraordinaire et cruelle d’un garçon qui n’a pas tout à fait quitté l’enfer. »

 

1627/007 BOISSARD Janine

Dis, t’en souviendras-tu ?

7 vol. (561 p.)

 

« Aude a 23 ans, vit à Grasse et travaille au musée Fragonard où elle a rencontré celui qui allait devenir son mari, Emerick Saint George, un « grand nez », de quinze ans son aîné.

Une existence rêvée qui bascule le jour où Aude se réveille attachée à un lit d'hôpital, perdue dans le brouillard d’une amnésie complète. Des promeneurs l’ont retrouvée inanimée sur les hauteurs d’un village voisin, les épaules et le cou couverts d’hématomes. Près de l’endroit où elle gisait se trouvait la voiture de son mari, vide, portières ouvertes, clé sur le contact et nulle trace de lui… »

 

1625/015 GHEOGHIU Virgil

La vingt-cinquième heure

15 vol. (1239 p.)

 

« La 25e Heure est l’effroyable histoire de Iohann Moritz.

Paysan roumain décrété juif sur dénonciation, il est tour à tour enfermé dans un camp de travail, torturé par les Hongrois, vendu aux Allemands qui, après lui avoir fait subir les pires ignominies, le reconnaissent comme l’un des leurs et lui donnent un uniforme SS.

Prisonnier des Américains, il sera traduit devant le tribunal de Nuremberg où cinquante-deux nations le déclarent criminel de guerre...

Plongé dans un univers absurde où l’individu broyé par l’administration n'existe plus, où l’idée de bonheur se perd dans la nuit des temps, Iohann nous renvoie l’image d’une humanité en déroute. »

 

1628/007 MAKINE Andreï

La vie d’un homme inconnu

7 vol. (521 p.)

 

« Ce départ pour Saint-Pétersbourg annonce un de ces voyages mystérieux où nous cherchons non pas à changer de pays mais à changer notre vie. Choutov, écrivain et ancien dissident, espère fuir ainsi l’impasse de sa liaison avec Léa, éprouver de nouveau l’incandescence de ses idéaux de jeunesse et surtout retrouver la femme dont il était amoureux trente ans auparavant.

Son évasion le mènera vers une Russie inconnue où, à la fois indigné, abasourdi et condamné à comprendre, il découvrira l’exemple d’un amour qui se révélera la véritable destination de son voyage.

 

Dans ce livre dense et puissant, Makine fait renaître le destin passionnant de sa patrie, loin des clichés qui accompagnent la douloureuse émergence de la nouvelle Russie. […]»

 

1625/005 OLMI Véronique

Bord de mer; suivi de : Numéro six

5 vol. (374 p.)

 

Bord de mer - 3 vol. (213 p.) :

« Une jeune femme emmène ses enfants voir la mer. Ils ont pris l’autocar de nuit, en plein hiver, et les petits s’inquiètent de rater l’école. La ville est hostile, l’hôtel lugubre, le froid perçant et la pluie tombe sans discontinuer. Mais il faut y croire, coûte que coûte, pour les enfants… jusqu’où ? »

 

Numéro six - 2 vol. (161 p.) :

« Véronique Olmi nous plonge dans l’intimité de Fanny. Lorsqu’elle est née, elle avait déjà cinq frères et sœurs bien plus âgés. Pour son père, autoritaire et lointain, elle n’est que le numéro six. C’est l’amour de celui-ci qui sera la quête éperdue de la petite fille, de l’adolescente, puis de la femme. »

 

Jeunesse

 

1602/003 ANDRIAT Frank

Un sale livre

3 vol. (233 p.)

 

« La prof de français propose à ses élèves de lire  

« Rien‚ Nadir »‚ un roman qui relate l’itinéraire de Nadir‚ un jeune réfugié syrien. Le sujet est dur‚ le ton du récit est réaliste. Le roman provoque le débat. Chaque lecteur reçoit le livre différemment. Justine le trouve trop classe‚ mais il choque son père. Tristan‚ grand lecteur‚ émet des réserves à son propos‚ mais la belle Amalia l’adore. Pour Philippe‚ ce roman est un sale livre. Les réfugiés syriens ne sont pas les bienvenus pour tout le monde.

 

« Rien‚ Nadir » est un livre dont aucun lecteur ne sort indemne. Il provoque le débat‚ chacun le reçoit différemment. Jusqu’à ce que son auteure vienne au collège pour témoigner de son terrible parcours. Jusqu’à ce que la fiction rejoigne la réalité. »

 

A partir de 15 ans.

 

1623/002 FOMBELLE Timothée de

Céleste, ma planète

2 vol. (111 p.)

 

« Elle est apparue un matin dans l'ascenseur. On a monté cent quinze étages en silence. Puis elle est entrée dans l'école, comme moi. Pendant la récréation, elle est restée dans la classe. Moi, penché au parapet de la terrasse de verre, je me répétais : « Ne tombe pas, ne tombe pas, ne tombe pas ». J'avais peur de tomber amoureux. À l'heure du déjeuner, elle est partie et n'a jamais remis les pieds au collège. Il fallait que je la retrouve. »

 

A partir de 9 ans.

 

1603/003 KESZEI Nicolas

Peau de clown

3 vol. (210 p.)

 

« […] Kamel‚ un jeune Algérien âgé de seize ans‚ commet des petits vols dans les voitures avec son copain Rémi. Un jour‚ le 8 août 1995‚ à 23 heures 26 précises‚ leur vie bascule dans l’horreur. Alors qu’ils sont en train de casser la vitre d’une voiture pour quelques CD‚ Rémi est froidement abattu par le propriétaire du véhicule.

Quelques instants plus tard‚ Kamel se retrouve face au meurtrier de son meilleur ami. C’est à son tour de tirer et du même coup‚ de tirer un trait sur sa vie : le voilà contraint de fuir et de vivre hanté par le souvenir de son ami mort et de l’acte qu’il a commis. […] »

 

A partir de 12 ans.