Faites un don
Voir l'Humain 04 222 35 35

Nouveautés

Sélection de nouveautés disponibles en braille

Adultes

1666/021 DICKER Joël

L’énigme de la chambre 622

21 vol. (1623 p.)

Policier

 « Quand les masques tombent…

 Une nuit de décembre, un meurtre a lieu au Palace de Verbier, dans les Alpes suisses. L’enquête de police n’aboutira jamais.

Des années plus tard, au début de l’été 2018, lorsqu’un écrivain se rend dans ce même hôtel pour y passer des vacances, il est loin d’imaginer qu’il va se retrouver plongé dans cette affaire. Que s’est-il passé dans la chambre 622 du Palace de Verbier ? »

 

1684/007 GIEBEL Karine

Chambres noires : nouvelles

7 vol. (547 p.)

Policier

« Un recueil de nouvelles engagé, centré sur la très grande précarité à laquelle sont confrontés de plus en plus de gens. Un coup de projecteur sur l’injustice structurelle d’un monde construit par et pour les puissants, et le combat de ceux qui ne sont pas armés ou taillés pour mais luttent quand même. […] »

 

1683/004 GRAND CORPS MALADE

Patients

4 vol. (299 p.)

Document

Dans son livre, où il se fait pour la première fois auteur d’un récit en prose, l’auteur raconte, avec humour, dérision et beaucoup d’émotion, les douze mois passés en centre de rééducation et relate les aventures tragiques mais aussi cocasses vécues par lui et ses colocataires d’infortune.

  

1664/006 MIYASHITA Natsu

Une forêt de laine et d’acier

6 vol. (450 p.)

 « "Un parfum de forêt, à l’automne, à la tombée de la nuit. Le vent qui berçait les arbres faisait bruisser les feuilles. Un parfum de forêt, à l’heure précise où le soleil se couche. À ceci près qu’il n’y avait pas la moindre forêt alentour. Devant mes yeux se dressait un grand piano noir. À côté se tenait un homme. Il m’adressa un regard furtif avant d’enfoncer une touche du clavier. De la forêt dissimulée dans les entrailles de l’instrument s’élevèrent une nouvelle fois ces effluves de vent dans les feuilles. La soirée s’assombrit un peu plus. J’avais dix-sept ans."

Un magnifique roman d’initiation. »

 

1665/011 SESKIS Tina

Partir

11 vol. (862 p.)

 « Parfois, il faut savoir quitter sa vie...

Un matin comme un autre à Manchester. Ben Coleman se réveille, sa femme Emily n'est pas près de lui. Elle n'est pas non plus dans la maison. Il commence à la chercher, sans trop d'inquiétudes... au début.

Londres. Ce matin, Emily est arrivée en train de Manchester. Derrière elle, elle a laissé sa vie. Un mari charmant, un fils adorable, une maison ravissante. Sa nouvelle existence ? Une fausse identité, un appartement miteux, un travail sans avenir...

Qu'est-ce qui peut ainsi pousser une femme à abandonner une vie en apparence équilibrée ? Que cherche-t-elle à fuir ? Un secret, qui obsédera le lecteur jusqu'à la dernière ligne, sans aucun répit. […] »