Inscrivez-vous à notre newsletter
⠧ ⠕ ⠊ ⠗ 04 222 35 35

Bulletin trimestriel n°127 - Septembre 2017

Editorial

L'invention de la roue a bouleversé le secteur des transports préhistoriques.
L'imprimerie a fait s'effondrer l'industrie de la plume d'oie au Moyen-Age.
Que dire alors de l'ère numérique dans laquelle nous vivons aujourd'hui ?

Certains affirment que nous améliorons les choses, toujours en quête de valeur ajoutée.
D'autres pensent que le besoin de contacts sociaux est ainsi rencontré.
D'aucuns estiment encore qu'il s'agit d'un renforcement dans la communication, en (dé)montrant les expertises et en partageant les opportunités de collaborations.

Quoi qu'il en soit, les comportements finissent toujours par s'adapter. En l'occurrence, maintenant, face à l'omniprésence des nouvelles technologies : l'accès à Internet est devenu aussi évident que le recours à l'eau et à l'électricité !

Mais aucune évolution ne se fait sans protection.
Ainsi, la Commission Européenne a adopté un Règlement applicable dès le 25 mai 2018 visant à l'encadrement strict de la gestion des données personnelles privées.

« La Lumière » entend bien réaliser toutes les adaptations nécessaires dans ses processus de gestion pour rapidement satisfaire à ces obligations, tant à l'égard de ses clients, ses fournisseurs, ses affiliés, ses patients, ses emprunteurs et ses donateurs, et ainsi faire de sa mise en conformité réglementaire un label de qualité !

Notre souci d'excellence a commencé en 1919.
98 ans de valeurs, ça compte !
Et, sur ce point, rien ne changera.

Christine Toumson.


DECES

Madame Marie-Chantal CREMER est décédée le 7 août 2017 à l’âge de 61 ans. Elle a fréquenté notre Centre de Réadaptation Fonctionnelle, ainsi que les ateliers manuels avec beaucoup d’assiduité.

 

TEMOIGNAGES

Regards croisés


EMA :
« Bingo ! Encore un défi surmonté!
Il y a quelques années, lors des jeux olympiques d’Athènes, un groupe de personnes est parti vers la Grèce, soit en tandem, soit en handbike. J’aurais tant aimé pouvoir les accompagner mais cela m’était impossible étant donné mes problèmes de mobilité et de vue. En fait, j’étais consciente que, pour pouvoir les suivre, il m’aurait fallu un vélo combinant deux systèmes : un tandem (pour la vue) avec une partie handbike (pour la mobilité), mais cela n’existait pas encore.
Qu’elle ne fût pas ma joie, lorsqu’il y a environ trois ans, j’ai appris qu’une de mes copines avait un tandem Pino, avec possibilité de pédaler les jambes à l’horizontale. J’ai cru alors avoir trouvé la solution et j’ai contacté Dominique Jacqmin, responsable du club tandem de « La Lumière », où se trouvait le Pino.
Pas de chance, ce modèle ne me convenait pas ! Dominique s’est donc mis à la recherche d’un fabricant de tandems avec handbike et c’est ainsi que nous sommes partis à Louvain pour un premier essai. Ce fut une sensation merveilleuse de liberté, je pouvais rouler en tandem !
Je n’ai cependant pas acheté le vélo tout de suite car des nombreux « oui, mais… » ont surgi : et si je tombais, et si je ne rentabilisais pas l’achat, et si… Bref, tout ce qu’il faut pour renoncer.
Alors, une conviction s’est imposée, c’était une évidence : si je voulais tant ce tandem c’est que j’étais capable de relever le défi ! J’irais petit à petit et, avec ténacité, j’arriverais à faire le même nombre de kilomètres que les autres membres du club.
Qu’elle ne fût pas ma surprise de découvrir mes capacités après les 80 km effectués lors de ma première sortie !
A présent, je participe avec grand plaisir aux sorties du club tandem de « La lumière » et je passe des super moments.
Dominique représente pour moi le « petit coup de pouce » dont j’avais besoin. Je le remercie non seulement pour son soutien dans toutes les phases concernant l’acquisition du vélo, mais surtout pour sa confiance en moi. Jamais il ne m’a découragée ni ne m’a mis des barrières là où il n’y en avait pas.
Je tiens également à remercier les autres membres du club pour leur chaleureux accueil et les super randonnées passées en leur compagnie.
Pour moi, c’est ça la vie, des belles rencontres et des buts à atteindre ! »

DOMINIQUE :

« La première rencontre

En tant que bénévole au sein de « La Lumière », j’accompagne plusieurs fois par an des affiliés dans la recherche d’un tandem correspondant au mieux à leurs besoins.

Je ne connaissais pas Ema quand elle s’est présentée pour essayer un tandem Pino.
(Contrairement à un tandem classique sur lequel la personne est assise sur une selle derrière le pilote et pédale avec les jambes à la verticale, sur un tandem Pino, elle est assise sur un siège à l’avant du pilote et pédale les jambes à l’horizontale.)


Tandem classique Tandem Pino

Les difficultés de mobilité d’Ema au niveau des membres inférieurs ne lui permettant pas de pédaler, l’essai du Pino fut un échec.

J’étais désappointé !

Ema ne pouvait être que terriblement déçue : elle avait espéré pouvoir faire du tandem et cela s’avérait impossible.


L’expédition à Leuven

Par des recherches via Internet, je découvre qu’il est possible de remplacer, sur le tandem Pino, le pédalier avant par un « maindelier », transformant la partie avant de ce vélo en handbike.

Nous prenons, Ema et moi, rendez-vous avec un vélociste de Leuven pour un essai d’un tandem de ce type et décidons de nous y rendre en train à partir des Guillemins.

Je garde deux souvenirs de ce voyage en train : d’une part, le parcours du combattant que peut être tout déplacement pour un non voyant, marchant de surcroît avec des béquilles et, d’autre part, le témoignage de volonté qu’Ema m’a donné.
Quant à l’essai du tandem, il fut concluant (quelle joie !) et révélateur d’adaptations nécessaires : équiper le futur tandem d’une assistance électrique s’avérait, pour moi, indispensable.


Le jour J

Après les différentes démarches administratives (merci Véronique !), les réglages du tandem pour qu’Ema puisse « maindeler » dans les meilleures conditions.
Nous avons pris rendez-vous à Roclenge pour « notre » première sortie avec le club tandem : un plaisir tout au long des 80 km que nous n’imaginions pas pouvoir faire.

De tout cœur, merci à toi Ema. A chaque sortie, je profite de ta « pêche », de ton enthousiasme, ton humour … et de tes coups de « maindales ».
Tu m’aides aussi, comme le font tous les autres « affiliés » que j’ai la chance de côtoyer, à relativiser les petites difficultés du quotidien. »


BIBLIOTHEQUE

NOUVEAUTÉS disponibles UNIQUEMENT sur CD

Littérature

9014 CAPOTE Truman
Monsieur Maléfique : Et autres nouvelles
3 h 21 min
« Jusqu'à dix dollars pour les meilleurs ! C'est ce que M. Revercomb est prêt à vous donner pour que vous lui racontiez vos rêves soigneusement notés et mis en fiches par sa secrétaire... La jeune Sylvia saisit l'opportunité et quitte son métier de sténo. Mais pourquoi surnomme-t-on Revercomb, M. Maléfique ? N'y a-t-il pas un prix à payer lorsque l'on vend ses rêves ?
Quelques récits au charme mystérieux et envoûtant. »


8962 FAYE Gaël
Petit pays
7 h 00 min

Avant, Gabriel, dix ans, faisait les quatre cents coups avec ses amis dans leur coin de paradis.

Mais l’harmonie familiale s’est démantelée en même temps que leur petit pays, le Burundi, ce bout d’Afrique centrale brusquement malmené par l’Histoire. La violence envahit son quartier. « Gabriel se croyait un enfant, il va se découvrir métis, tutsi, français… ».
Un premier roman largement autobiographique et bouleversant qui raconte, non sans humour, l’histoire d’une tragédie, l’absurdité de la guerre…


9043 MORIARTY Liane
Petits secrets, grands mensonges
12 h 48 min

Tragique accident ou meurtre ? Lors de la fête de l’école, quelqu’un est décédé. Mais qui est vraiment responsable du drame ? Un roman qui met en scène trois femmes à la croisée des chemins, des ex-maris et leurs nouvelles conquêtes, des familles recomposées ou décomposées, bref, des personnages qui cachent tous d’inavouables secrets derrière leurs jolies façades.


9050 VALOGNES Aurélie
En voiture, Simone !
4 h 02 min

Avec cette comédie familiale, vous ferez la rencontre de la famille Le Guennec. Un savoureux mélange entre un père tyrannique, son épouse qui tente d’arrondir les angles, trois fils mous du genou et trois belles-filles qui doivent prouver qu’elles ont leur place au sein de la famille. Vous l’aurez compris, un petit séjour tous ensemble s’avère ne pas être qu’un pur moment de détente et de plaisir… sauf pour vous, chers lecteurs !


Policier

9009 HAWKINS Paula
La fille du train
10 h 17 min

Entre la banlieue où elle habite et Londres, Rachel prend le train deux fois par jour. A chaque trajet, lors d’un arrêt, elle observe une belle maison en contrebas des rails. Elle en voit les occupants auxquels elle a même donné un nom : Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait et heureux.

Jusqu’à ce matin où Rachel voit Jess en compagnie d’un autre homme dans le jardin. Quelques jours plus tard, le portrait de Jess fait la une des journaux. Megan Hipwell, de son vrai nom, s’est mystérieusement volatilisée…


Document

9037 CHAUVIN Ingrid
A cœur ouvert
3 h 24 min

Avec un courage à la hauteur de l’amour qu’elle porte à Jade, sa petite fille disparue à l’âge de cinq mois, Ingrid Chauvin nous livre un témoignage digne et poignant sur la maternité, la maladie de son bébé, le deuil, la reconstruction et l’engagement.


Philosophie – Spiritualité – Religions

9029 RUIZ Miguel
Les quatre accords toltèques : La voie de la liberté personnelle
1 h 53 min

Avec des mots simples, le chaman mexicain Miguel Ruiz propose de passer avec soi quatre accords visant à briser les croyances limitatives que nous développons depuis l’enfance, qui déforment la réalité et nous maintiennent dans la souffrance. En effet, à cause des conditionnements culturels et éducatifs (concernant ce qui est juste ou faux, bon ou mauvais…) et de nos projections personnelles (« Je dois être gentil », « Je dois réussir »…), nous avons intégré une image fausse de nous-mêmes et du monde.
Intégrité, bienveillance, respect envers nous-mêmes et envers autrui, communication saine sont autant de concepts à appliquer pour se mettre en chemin vers le bonheur…


Jeunesse

9001 MORPURGO Michael
Soldat Peaceful
5 h 42 min

A à peine 16 ans, Thomas s’est engagé dans l’armée. Il est parti à la guerre avec son frère aîné, Charlie. Avant le début de la Grande Guerre, ils menaient une vie de famille pas toujours facile mais heureuse…
Cette nuit, Thomas ne veut pas dormir. Il veut penser aux bons moments partagés tous ensemble, il veut se souvenir… En effet, l’aube lui réserve un événement tragique !
Ce roman rempli d’émotion, interpelle sur les notions de justice et de guerre.
9006 REEVES Hubert
L’Univers expliqué à mes petits-enfants
2 h 32 min

Suite à des soirées passées à observer le ciel avec ses enfants et ensuite ses petits-enfants, Hubert Reeves a décidé de raconter ce grand Univers.
Ecrit sous forme de dialogue entre Hubert Reeves et l’une de ses petites-filles, cet ouvrage permet à tout le monde d’essayer de mieux connaître et comprendre l’Univers.


Nouveautés en braille


Nouveautés pour adultes


1467/004 ANDRIAT Franck
Jolie libraire dans la lumière
4 volumes (263 pages)

Dès les premières pages, nous découvrons la jolie Maryline qui resplendit dans la lumière de sa librairie, alors qu’elle est en train de lire.
Captivé par cette image, un passant entre. Intrigué, il souhaite acheter le livre qu'elle tient dans les mains. Il ne sait pas encore que celui-ci résonne curieusement aux oreilles de Maryline qui croit y reconnaître un épisode de sa vie. Il ne se doute pas non plus de l’effet que ce roman aura également sur lui-même.
Une atmosphère mystérieuse se dégage de cette jolie histoire qui fait du bien, de cette perle de douceur qui permet d’être émerveillé par le quotidien…


1468/011 MANKELL Henning
Les bottes suédoises
11 volumes (880 pages)

Fredrik Welin, médecin à la retraite, vit reclus sur son île de la Baltique. Réfugié dans la vieille caravane de son jardin, il s’interroge : à septante ans, seul, dépossédé de tout, a-t-il encore une raison de vivre ?
Mais c’est compter sans les révélations de sa fille Louise et sans l’apparition de Lisa Modin, journaliste de la presse locale.
Portrait en clair-obscur d’un homme qui revisite son destin, tenaillé par le doute, le regret, la peur face à l’ombre grandissante de la mort, mais animé aussi par le désir et la soif d’amour.

 

1469/009 MUSSO Guillaume
Central Park
9 volumes (708 pages)

Alice et Gabriel se retrouvent menottés l'un à l'autre sur un banc de Central Park. Ils ne se connaissent pas. Afin de découvrir le fin mot de toute cette histoire, ils vont être obligés de faire équipe. La vérité qu'ils vont découvrir va bouleverser leur vie...


1470/003 ZWEIG Stefan
Le joueur d’échecs
3 volumes (173 pages)

Prisonnier des nazis, Monsieur B., en dérobant un manuel d'échecs, a pu, à travers ce qui est devenu littéralement une folle passion, découvrir le moyen d'échapper à ses bourreaux. Libéré, il se retrouve plus tard sur un bateau où il est amené à disputer une ultime partie contre le champion Czentovic. Une partie à la fois envoûtante et dérisoire...

 
1471/007 LE CLEZIO Jean-Marie Gustave
Le poisson d’or
7 volumes (570 pages)

Afrique du Nord. La jeune Laïla, volée, battue et rendue à moitié sourde, est vendue à Lalla Asma qui est pour elle à la fois sa grand-mère et sa maîtresse. A la mort de la vieille dame, Laïla doit affronter la vie seule. Grâce à un appétit de vivre et à une détermination hors du commun, elle parviendra à aller au bout du monde…


1472/005 MASSAROTTO Cyril
Cent pages blanches
5 volumes (418 pages)

« Ce carnet, c’est ton héritage. Tes sœurs auront le reste, mais crois-moi, je te lègue le plus précieux de mes biens et tout l’argent du monde ne le remplacerait pas. »
Quel choc pour ce jeune homme de voir que son grand-père ne lui a rien légué si ce n’est ce vieux carnet au cuir râpé. Il n’a en effet pour seul héritage que cent pages blanches qui vont rapidement dévoiler leur secret…

 

« COUPS DE CŒUR – COUPS DE GUEULE »

Coups de cœur


5827 ALLENDE Isabelle
Inès de mon âme
12 h 34 min

Un bijou de plus dans le trésor littéraire. Du grand art.

8122 BORDES Gilbert
La maison des Houches
6 h 38 min

Cela démarre mal : un vieux que l'on veut mettre en maison de repos « par gentillesse et pour sa sécurité ». Cela se termine par une dernière course en montagne avec son petit-fils et où toute la famille se retrouve autour du vieux qui les guide dans « sa » maison dans la joie et la simplicité. Roman très touchant tout en restant réaliste. Cela m'a beaucoup plu !

7632 BRINK André
L'amour et l'oubli
15 h 13 min
J'ai fort bien aimé ce livre extraordinaire par son style et sa profondeur dans l'examen de l'être humain. La traduction est parfaite et écrite dans une langue très riche. Le seul reproche que je pourrais faire à l'auteur est qu'il mélange très fort ses souvenirs et fait régulièrement des flash-back. L'auteur a vécu beaucoup d'aventures, mais il les raconte d'une façon agréable qui m'a plu. Ses scènes sensuelles sont agréables à entendre. Bref, un très beau livre à ne pas mettre en possession de personnes qui ne connaissent pas la beauté de l'amour vrai.


Coups de gueule

6551 GENION Philippe
Comment parler le belge
4 h 54 min

Ce livre m'a profondément déçu et choqué. C'est souvent grossier et vulgaire. C'est peu flatteur pour notre façon de parler le français. Excusez-moi, mais je tenais à le dire.

6626 OCKRENT Christine
Françoise Giroud, une ambition française
9 h 08 min
J'avais déjà lu des ouvrages de Françoise Giroud ainsi qu'une biographie. Mais le présent livre présente sa carrière journalistique et politique. Je me suis perdue dans tous ces ministres, présidents et journaux français. Je n'ai pas aimé.

2997 VERGES Jacques
Les Sanguinaires
7 h 19 min

De Maître Vergès, je croyais recevoir des histoires de procès, de plaidoyers… Mais là, non, je ne peux pas lire, c'est trop sanguinolent. Certains y trouveront peut-être du plaisir… Moi, j'ai eu la nausée.


ACTIVITES DE LA BIBLIOTHEQUE

Cycle sur l’écologie, l’environnement et la santé - Visite de « La Bourrache »


Vendredi 6 octobre 2017

Pour ce troisième rendez-vous du cycle sur l’écologie, l’environnement et la santé, nous nous rendrons à Xhendremael afin de visiter les terrains cultivés de l’asbl « La Bourrache ».

« La Bourrache » est une entreprise d’économie sociale qui propose deux types de services : la vente de légumes bio et de saison, ainsi que l’aménagement et l’entretien de jardins, le tout dans un esprit écologique.

« La Bourrache » est également un Centre d'Insertion Socioprofessionnelle agréé par la Région Wallonne.
Venez découvrir une asbl qui promeut une agriculture biologique, locale mais aussi sociale. Venez partager l’expérience de ses travailleurs, mettre vos mains dans la terre, goûter aux saveurs de fruits et de légumes bien de chez nous… Mais aussi prendre une bonne bouffée d’air en pleine nature.

Pour cette visite, une très bonne mobilité est nécessaire car les terrains sont assez escarpés et boueux. Prévoyez aussi des vêtements et des chaussures que vous pourrez salir.

Rendez-vous à « La Lumière » à 9 h 15 (départ à 9 h 30).
Retour prévu vers midi.
« C’est écrit près de chez vous », dans le cadre de « La fureur de lire ».
Rencontre avec Agnès Dumont, Denis Lapierre et Michel Vandam
Jeudi 12 octobre 2017, de 14h à 16h30 à « La Lumière »

Lancée en 2015 dans le cadre de la « Fureur de lire », « C’est écrit près de chez vous » est une invitation à découvrir des auteurs locaux dans les bibliothèques de la Province de Liège.

Dans ce contexte, trois auteurs liégeois nous font l’honneur de venir à notre rencontre afin de nous présenter le deuxième recueil de nouvelles « C’est écrit près de chez vous ».

Agnès Dumont, Denis Lapierre et Michel Vandam ont répondu avec générosité et imagination à ce second appel. Ils viendront donc nous présenter leurs nouvelles et nous parler de leur travail d’écriture.
Cette rencontre sera animée par Michaël Lambert.


Cycle sur l’écologie, l’environnement et la santé
Rencontre avec Robert Remy, auteur du livre « Le grand déballage : Tout savoir sur les emballages alimentaires »
Jeudi 26 octobre 2017, de 14h à 16h30 à « La Lumière »

Robert Remy a été spécialiste de l’alimentation pour Test-Achats pendant 40 ans. Il est également chroniqueur dans le magazine de consommation « On n’est pas des pigeons » et responsable du blog « Les yeux dans notre assiette ».

Savez-vous vraiment ce que vous mangez ? Avouons-le : s’informer de l’origine, de la composition ou de la qualité nutritionnelle d’un produit relève souvent du parcours du combattant. Robert Remy va nous apprendre à veiller à ce que nous mettons dans nos assiettes.

C’est à de nombreuses questions que nous tenterons de répondre au cours de cette conférence, grâce notamment à de multiples exemples en vue de distinguer le vrai du faux, l’essentiel du superflu, l’information pertinente de la pure démarche publicitaire.


Autour de la science-fiction

Comme en 2015, notre bibliothèque s'associe à la BiLA (Bibliothèque des Littératures d’Aventures, à Chaudfontaine) pour l'organisation, à l'échelle de la Fédération Wallonie-Bruxelles, du festival « SF : Robots et extraterrestres ».

Nous vous donnons deux rendez-vous sur la même semaine :

- Le mardi 14 novembre à 14 h pour la projection en audiodescription du film d’animation « Avril et le monde truqué ».

« 1941. Le monde est radicalement différent de celui décrit par l’Histoire habituelle. Napoléon V règne sur la France où, comme partout sur le globe, depuis 70 ans, les savants disparaissent mystérieusement, privant l’humanité d’inventions capitales. Ignorant notamment radio, télévision, électricité, aviation, moteur à explosion, cet univers est enlisé dans une technologie dépassée, comme endormi dans un savoir du XIXème siècle, gouverné par le charbon et la vapeur.

C’est dans ce monde étrange qu’une jeune fille, Avril, part à la recherche de ses parents (des scientifiques disparus), en compagnie de Darwin, son chat parlant, et de Julius, jeune gredin des rues. Ce trio devra affronter les dangers et les mystères de ce Monde Truqué. Qui enlève les savants depuis des décennies ? Dans quel sinistre but ? »

N'hésitez pas à venir avec vos enfants, petits-enfants, neveux, nièces, connaissances…

- Le jeudi 16 novembre à 13 h 30, pour penser, rêver/cauchemarder et écrire ensemble lors d’un atelier d’écriture animé par Laurence Bertels, journaliste.

Inscrivez-vous à cette activité et venez vous pencher sur le thème de l’humanisation des robots. A vous d’imaginer le monde dans lequel nous pourrions vivre demain…
Cycle sur l’écologie, l’environnement et la santé
Atelier philosophique
Jeudi 7 décembre de 13h30 à 16h30 à « La Lumière »

Que les mots « atelier philosophique » ne vous fassent surtout pas peur. Nous souhaitons simplement vous offrir un espace de parole collective où vous pourrez échanger vos points de vue et vous exprimer sur des questions universelles (qui touchent tous les citoyens) et ce, en vous nourrissant notamment des informations diffusées au cours des activités proposées dans le cadre du cycle sur l’écologie, l’environnement et la santé.

Grâce à votre participation et aux réflexions qui en émaneront, peut-être pourrons-nous dégager des pistes, des solutions pour mieux vivre demain, pour vivre davantage dans le respect de la planète et de nous-mêmes…

NB : Tout le cycle sur l’écologie, l’environnement et la santé s’inscrit dans le cadre de l’opération « Aux livres, Citoyens ! : Et demain ? »

« Ceci n’est plus un couple »
d’Ismaël Saidi, avec Audrey Devos et Ismaël Saidi
Jeudi 21 décembre à 14 h

Comme cadeau de fin d’année, la bibliothèque vous offre un spectacle écrit et mis en scène par un professionnel en pleine ascension ! Malgré un titre tristounet, cette pièce se veut un moment de réflexion mais surtout d’échange et de franche rigolade.

En résumé :

« Adieu Samir ! Adieu Daphné ! Aujourd’hui, on se sépare. Daphné et Samir ont rendez-vous chez le notaire, une excellente occasion de ressasser les souvenirs communs et de régler leurs comptes. L’addition est évidemment un peu lourde, sachant qu’elle est juive et lui musulman.

Cette séparation est aussi le moment de s’envoyer au visage leurs différences culturelles. Il n’est plus question de la beauté du métissage et de la richesse de la mixité mais uniquement de toutes ces différences qui leur ont pourri l’existence. L’auteur de Djihad nous offre une comédie cinglante sur le bonheur de ne plus vivre ensemble. »

Un moment à ne surtout pas rater !


INFORMATIONS GENERALES

Menus en braille

Pour le confort de tous nos amis braillistes, nous avons eu le plaisir d’équiper de menus en braille deux endroits supplémentaires.

Il s’agit :

- de la sandwicherie le 135, située rue Louvrex 135 à 4000 Liège,

- du restaurant Qui ramène Bobonne ?, rue Zénobe Gramme 55 à 4280 Hannut.

 

Adaptation à la déficience visuelle de quatorze tableaux de la collection permanente du Musée Boverie

Suite à une demande de la direction des Musées de la Ville de Liège en 2015, Anne Dautrebande (aveugle tardive), Paola Longato et Sophie Lambert, toutes deux animatrices à « La Lumière », ont travaillé durant deux ans à l’adaptation de quatorze tableaux de la collection permanente du Musée Boverie dont font partie la fameuse maison bleue de Chagall, mais aussi Le bassin du Commerce de Monet, ou encore La famille Soler de Picasso.

Les œuvres ont été adaptées de deux manières différentes et complémentaires : d’une part par l’utilisation de la technique du thermogonflage, et, d’autre part, par l’interprétation texturée des tableaux.

Le thermogonflage est un dessin en relief qui restitue les éléments formels de l’œuvre. Ces derniers aident à la bonne compréhension de la composition et de ses proportions. Cette modalité de lecture tactile du relief est digitale. Elle ne permet pas un plaisir esthétique lié à une texture.
C’est pourquoi, afin d’être le plus cohérent possible avec ce que propose déjà le monde muséal en Belgique (ex : MRBAB), et en vue de compenser l’émotion que peut provoquer la rencontre visuelle avec l’œuvre d’art, des interprétations texturées donnent à découvrir les quatorze tableaux adaptés de la collection permanente par le biais de l’association de différentes matières amenant des « sensations tactiles ».

Cette collaboration entre le Musée Boverie représenté par Edith Schurgers, le Centre de Réadaptation Fonctionnelle de « La Lumière » par Anne Dautrebande et le Service d’Accompagnement et Social par Paola Longato et Sophie Lambert, a été extrêmement enrichissante et a rendu possible la mise en place de visites guidées adaptées au public déficient visuel, proposées de manière permanente depuis le mois de mars 2017.

Elles sont donc d’ores et déjà possibles sur réservation auprès du Service Animations des Musées au 04 221 68 32 37.

Calendriers et agenda 2018 en braille

La rentrée de septembre est à peine derrière nous que nous vous présentons déjà le calendrier et l'agenda de 2018 en braille.

En effet, nous créons nous-mêmes ces documents et cela nous demande donc un certain délai pour les réaliser à temps.

Description :
* format des feuilles : 15 x 15 cm;
* un mois par feuille
* numéros de semaine
* dates des jours fériés 2018
* dates des vacances scolaires 2018
* dates importantes en 2018 (fête des mères, heure d'été, etc.)

Le calendrier est relié par une spirale d'anneaux en plastique. Son prix est de 8,00 €.

L'agenda, quant à lui, comprend en plus vingt-quatre feuilles vierges et est inséré dans un classeur. Son prix est de 12,00 €.

Il est également possible d'acquérir un lot de vingt-quatre feuilles braille vierges supplémentaires (à ajouter dans l'agenda braille), au prix de 5 €.

N'hésitez pas à vous adresser à Anne Dautrebande pour tout renseignement et/ou commande.
Téléphone : 04 222 35 35
E-mail : annedautrebande@lalumiere.be


DU CHANGEMENT AU SERVICE D’ACCOMPAGNEMENT ET SOCIAL

Nous avons le plaisir de vous annoncer la présence depuis le 3 juillet d’un nouvel assistant social au sein de notre équipe.
Il s’appelle Jonas JACOB. Il a 29 ans et possède une expérience professionnelle de quatre années dans l’action sociale et l’accompagnement spécifique au logement pour un public de grande précarité.

Nous lui confions plus particulièrement le secteur de Seraing et le suivi de plusieurs dossiers d’accompagnement pour permettre à nos assistantes sociales de mieux répondre à d’autres problématiques telles que la surdicécité et l’insertion socioprofessionnelle.

Par ailleurs, Jonas assurera aussi prochainement la gestion des bénévoles, car il remplacera Paola qui prendra sa pension le 22 novembre 2017, après 24 années de travail au sein de notre institution.

Nous vous annonçons également que Sophie, notre animatrice, nous quittera fin octobre pour un congé de maternité. Elle sera remplacée par Vanina Nélis, qui a été stagiaire dans notre service il y a deux ans, et nouvellement diplômée en animation socioculturelle.

Nous vous rappelons que les permanences sociales en nos bureaux sont proposées comme suit :
mardi, de 10h à 12h30 : Claire Denis et Cécile Servais,
jeudi, de 10h à 12h30 : Audrey Gilsoul et Véronique Nihon,
vendredi, de 10h à 12h30 : Maryvonne Wery et Jonas Jacob.

 

A VOS FOURNEAUX

Recettes made in Belgium

Aumonières de Herve

Ingrédients pour 4 personnes :
100 gr de herve doux
5 cl de crème fraîche
1 c à s de ciboulette ciselée
1 pomme
4 feuilles de pâte à brick
2 cuillers à soupe de sirop de liège
salade
sel, poivre du moulin

Préparation :
Préchauffer le four à 180°.
Ecraser le fromage de Herve et le mélanger avec la crème fraîche et la ciboulette.
Peler et couper la pomme en quartiers. Enlever le coeur et couper la pomme en dés.
Etaler les disques de pâte à brick sur le plan de travail, répartir la farce au centre de chacune et replier la pâte en aumonière. Fermer avec du fil de cuisine.
Poser les aumonières sur une plaque de cuisson graissée et recouvrir.
Faire cuire 8 à 10 minutes à four chaud.
Dans un poêlon, verser le sirop de Liège et 2 cuillers à soupe d'eau. Faire chauffer lentement.
Faire revenir les dés de pommes dans le beurre, saupoudrer de sucre et laisser légèrement caraméliser.
Répartir la salade sur les assiettes, poser les aumonières au-dessus, entourer de la pomme coupée en dés et napper de sirop.
Servir.

Confrérie des Peûres di Sint-R'Mèy

Responsable : M. Guy VERCHEVAL
Adresse : Rue Bouhouille, 9 - 4671 BLEGNY
Tél : 04/387.52.52
E-mail : guy.vercheval@skynet.be
La poire, cueillie aux environs de la fête de Saint-Remy (premier dimanche d'octobre), est réputée pour ses qualités gastronomiques : qui ne connaît les célèbres « cûtès peûres » du Pays de Liège ?
C'est pour entretenir sa tradition et encourager la promotion des productions fruitières régionales qu'a été créée en 1986 la Confrérie des « Peûres di Sint-R'Mèy ».

A Liège, avant la seconde guerre mondiale et jusqu’au début des années 60, on trouvait encore des marchandes ambulantes qui vendaient ces poires cuites dans un sirop composé d’eau, de sucre ou de cassonade, de sirop de Liège, et éventuellement d’un peu de cannelle. Elles les portaient sur la tête dans une boîte avec un couvercle en zinc et criaient :
« Cûtès peûres, qui veut mes bonnes cûtès peûres ».

Dans les recettes que l’on trouve maintenant sur le Net, il est souvent question de vin rouge, mais ça, je suis bien certaine que ces marchandes n’en mettaient pas. D’abord, parce qu’en Belgique, à l’époque, le vin rouge était une denrée chère et réservée à la bourgeoisie, ensuite les poires étaient principalement vendues aux enfants ou en tous cas destinées aux enfants.

Recette traditionnelle

Ingrédients pour de 3 à 8 poires St Rémy :
500ml d'eau
2 cuillers à soupe de sirop de liège
cassonade brune ou sucre en poudre (au moins 4 cuillers à soupe)
1 bâton de cannelle ou de ½ à 1 cuiller à café de cannelle en poudre, mais si vous n’aimez pas la cannelle, vous pouvez très bien vous en passer

Préparation:
Faire préchauffer le four à 180°.
Garder les poires entières. Les peler en laissant la queue, mais ce n’est pas franchement nécessaire. Après cuisson, la peau aura tendance à se détacher d’elle-même, un peu comme celle de poivrons cuits.
Disposer les poires dans un plat assez profond que pour contenir les poires et le sirop. Si vous avez peur pour votre plat, vous pouvez passer un essuie-tout légèrement enduit de beurre ou de margarine dans le plat, mais ayez la main légère !!!
Mettre le sirop, la cassonade ou le sucre et la cannelle avec l’eau dans un poêlon.
Porter à ébullition, laisser dissoudre, puis réduire pour obtenir un sirop selon le goût.
Verser le sirop sur les poires et enfourner pendant 1h 30 min.

Si vous utilisez d’autres poires et surtout si elles sont petites, adaptez votre temps de cuisson. J’ai fait ce plat avec 4 petites poires et elles étaient cuites au bout de 45 min, voire 1 heure. Pour vérifier la cuisson, piquez une poire jusqu’au cœur avec un petit couteau

Pour bien faire, arroser régulièrement les poires avec le sirop en cours de cuisson.

Moi j’utilise un plat où elles ont la place pour se coucher et je les retourne *très délicatement à mi-cuisson.

*Si vous les avez couchées, retournez-les encore à la sortie du four.
Laisser refroidir et retourner les poires encore une fois.
Servir tièdes, à température ambiante ou glacées, telles quelles ou avec une boule de glace ou de la chantilly, voire les deux.

Recette « évoluée » au vin rouge

Ingrédients pour 3 à 8 poires :
50 gr de beurre sans sel ou de margarine
15 cl d’eau
15 cl de vin rouge bien épicé (côtes du Roussillon)
1 cuiller à soupe bombée de sirop de Liège
1 cuiller à café de cannelle
50 gr de sucre semoule
50 gr de cassonade brune
Le jus d’un citron
1 clou de girofle
1 morceau d’écorce d’orange
1 rasade de peket
½ citron

Préparation:
Dans un poêlon, faire fondre le beurre, puis ajouter tous les ingrédients sauf le demi-citron et les poires. Porter à ébullition et faire réduire une dizaine de minutes.
Peler les poires en leur laissant la queue. Les frotter avec le demi-citron, puis les mettre dans un plat allant au four et les arroser avec le sirop.
Les enfourner dans un four préchauffé à 180° et laisser cuire de 1h à 1h30 suivant la grosseur des poires en arrosant régulièrement. Le but est de confire les poires, de les *laquer (moi, je les couche et je les retourne). Pour vérifier la cuisson, piquer une poire jusqu’au cœur avec un petit couteau à lame fine.

*Vous pouvez les servir de la même manière que dans la recette précédente.


Recette de Gaston Clément

Ingrédients:
petites poires dites « cailloux » (1 ou 2 par personne)
cassonade
eau
cannelle

Préparation:
Choisir des petites poires dites cailloux; les laver et, sans les éplucher, les mettre dans un plat de terre vernissée.

Faire fondre de la cassonade dans un peu d'eau pour former une sorte de sirop de Liège à parfumer avec un peu de cannelle.

Verser ce sirop sur les poires et faire cuire au four moyen jusqu'à ce que les fruits soient bien tendres.

On mange les poires cuites de cette façon froides ou tièdes.


VÎ DJEÛ

Tti l’ canårî
Da Lèyon Bukèns – Djulèt 2015

L’istwère qui dji v’ va conter èst çou qu’i-n-a d’ pus vrèye, dj’èl tin di m’ mon-n-onke qiu lu-minme l’aveût-st-oyou dîre di s’ grand-pére.
Prov’nant d’ Sèrè, è m’famile tos lès-omes èstît houyeûx, èt Bièt’mé, c’èst l’ grand-pére di m’ mon-n-onke, féve come sès tayons, disp^y gamin i d’hindéve è beûr po « wangnî s’ crosse ».

A si-adje on lî d’néve dès-ovrèdjes pus lèdjîrs insi d’véve-t-i loukî à Titi l’ canårî… Li canårî ? Dji veû qu’ vos-èstez èwaré… fåt dîre qui, di c’ tins la, li pawe dès houyeûs ci n’èsteûrt nin l’ovrèdje è fond dè beûr, ni co lès spéres qui lès lamonètes fît danskiner so lès pareûses dès galerèyes, mins çou qui r’cringît c’èsteûr « L’ côp d’ feû ! ».
Po ‘nn’èsse advèrti, on d’hindéve avou on canårî ènn’eune gayoûle, si l’ bièsse touméve djus d’ pate, èsteûrt tins dè r’monter å pus vite. Ḉoula pout parète mètchant mins, in-oûhê c’èst tot l’ minme mîs qui l’ vèye di sacwants-omes.

Ci djoû la, a l’ahote dè magnâ, Bièt’mé drovant s’ brikèt troûve ine pitite plate ?
« Mèlîe divint sote sûr’mint, c’è-st-on dejeû po torade si fé taper à l’ouh… »
Ci n’èsteût nin dès pèkèt mins dè « Vèrjus », on p’tit vin avou dès corintènes, qui buvît zèls deûs li dîmègne divans dè dîner.
Ėt d’zos l’ pitite botèye… on papî avous s’crît d’ssus :
C’èst l’ djoû d’ vos-annêyes… bone fièsse ! loukîz-a vos !

Ine miyète atinri, Bièt’mé beût l’ vin èt troûve, è fond dè facon, treûs corintènes qui done a Titi tot lî d’hant « Tinez mi p’tit fi, c’èst fièsse por vos ossi. »
Titi, on pô mèsfiyant d’vans c’ novê amagnî, bètcha on côp è peûs d’ troque èt… trovant çoula a s’ gos’ lès d’hinda tos lès treûs sins pus tchik’ter.
I n’ motiha portant nin, minme contint l’oûhê n’ tchantéve måy, si pinsant todi dèl nut’ è fond dè feûr, la qu’on n’ kinohe nin l’ solo.

On qwårt d’ eûre pus tård, passant por la, on hièrtcheû s’ mète a brêre :
« C’èst l’ gåz… c’èst l’ gåz’… lî canårî èst mwért !!! »… li mèssèdje coûrt divins lès galerèyes, lès tayes, lès tchafôrs… èt lès-omes, di l’injénieûr å gamin man’daye, dè taper la hatch-èt-match èt dè cori vè l’ beûr po r’monter å djoû å pus-abèye.

Bièt’mé a tot l’ minme hapé al vole li caje avou si p’tit Titi, èt tot l’monde di s’ ritrover so l’ pêre tot s’ dimandant qwè ?

A bout d’on moumint ni vola-t-i nin qu’on tchant s’èlîve… c’èst Titi, dispièreté di s’ sôlerèye, qui tape sès pus djoyeûzès notes tot contint dè r’ veûy li loumîre dè djoû, èt ritchitchi, èt ritchitchi