Inscrivez-vous à notre newsletter
⠧ ⠕ ⠊ ⠗ 04 222 35 35

Informations

Parce que nous ne voyons pas tous de la même manière...

Contrairement aux idées reçues, la malvoyance peut revêtir de nombreuses formes. En d’autres termes, on peut considérer qu’il n’y a pas deux visions identiques chez les personnes souffrant de ce handicap. Certains malvoyants peuvent lire tout en étant obligés de s’aider d’une canne blanche pour leurs déplacements. D’autres ont recours à un substitut optique (monoculaire, jumelles, loupe, télé-agrandisseurs) pour visualiser l’information. Pour beaucoup, la vision nocturne est souvent problématique. Enfin, les phénomènes d’éblouissement sont courants, obligeant certaines personnes à porter des lunettes munies de verres teintés.

La perte de la vision centrale

Ce type de malvoyance est généralement causée par des pathologies telles que :
  • la Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age (DMLA – baisse progressive de la vision après 50 ans)
  • la maladie de Stargardt (pathologie du fond d’œil qui associe une baisse d’acuité visuelle bilatérale à des lésions rétiniennes)
  • la maladie de Leber (affection génétique)
Pour la personne concernée, la perte de la vision centrale se manifeste principalement par des difficultés :
  • de lecture (caractères et mots déformés ou masqués)
  • de vision des détails (identification des visages, lecture de l’heure, localisation des interrupteurs, poignées de portes,…).
Le malvoyant peut malgré tout se déplacer et s’orienter sans de trop grandes difficultés.
 

Perte de vision centrale

La perte de la vision périphérique (ou vue en tunnel)

Principalement causée par une rétinopathie (rétinite) pigmentaire ou par un glaucome (surpression intra-oculaire), le malvoyant éprouve beaucoup de difficultés à se déplacer et à s’orienter. Il ne perçoit pas les obstacles sur son parcours.
Dans ce cas, il lui est encore souvent possible de lire certains caractères.
 

Perte de vision périphérique

La vision floue

Cataracte (vieillissement et opacification du cristallin avec le temps) et forte myopie (vision floue causée par l’éloignement) sont souvent à l’origine de ce trouble de la vue.
Dans ce cas, la personne malvoyante dispose d’une acuité visuelle réduite, souffre de difficulté de lecture qu’elle compense par l’utilisation de substituts de grossissement. Elle est aussi extrêmement sensible à la luminosité et sujette aux éblouissements.

La vision tachetée

Générée le plus souvent par une rétinopathie diabétique (atteinte rétinienne survenant dans le cadre d’un diabète), ce type de malvoyance entraîne de grandes difficultés de lecture.
Le texte est rendu flou et déformé tandis que certains caractères semblent disparaître.
Bien que perturbante pour la personne qui en est atteinte, cette pathologie permet généralement de conserver une certaine autonomie dans la vie quotidienne.
 

Vision tachetée